Vous êtes ici dans un espace créé et géré par le site Garage de poche.
Ces pages sont réservées aux internautes qui ont envie de faire découvrir leurs collections ou des modèles qu'ils trouvent dignes d'être contemplés sur le web.
contactez-moi. garagedepoche.com

JiPé est le propriétaire d'un cabriolet Brissonneau et Lotz.
C'est un passionné
de la puce de Billancourt à toutes les échelles.
Il nous présente quelques miniatures de sa collection, qui comprend quelques modèles personnels.

La maladie du Zamac

Malheureusement, cette collection est sujette à cette maladie.

Le zamac est un alliage de métaux. Le problème survient lorsque les différents métaux entrent en réaction électrochimique : le zamac se désagrége. On appelle cela la maladie du zamac ou métal fatigue, peste du zamac, (zamakpest en allemand). C'est irréversible.


Le zamac désigne le matériau servant à la fonderie
des miniatures automobiles.

Composition de l'alliage :

- le Z signifiant zinc
- le A aluminium
- le M magnésium
- le A pour antimoine
- le C pour cuivre : zamac.
(En allemand Zamak cuivre= Kupfer).

En ce qui concerne les proportions de chacun de ces ingrédients, il faut compter 95,2% de zinc et 4,8% d'aluminium. Les autres composants n'étant là qu'en parts infimes. La raison des ces doses homéopathiques s'explique par les propriétés que procurent chacune d'elles : le cuivre donne une bonne conductibilité à l'ensemble, permettant notamment le chromage, et l'antimoine rigidifie la voiture démoulée une fois refroidie.
Ces alliages sont susceptibles d'être différents d'une marque à l'autre. Ainsi, on sait que Dinky Toys utilisait ces ingrédients dans les proportions suivantes:
92 à 96% de zinc, 3 à 4% d'aluminium, 1 à 2% de cuivre
et une "trace" de magnésium.

Attention, une simple "trace" de plomb dans le zamac entraîne une destruction irrémédiable de la voiture.
C'est le cas pour certains modèles qui retourneront à l'état de poussière dans les prochaines décennies.






1 commentaire:

  1. Salut JiPé,

    Ceci est une nouvelle effroyable. As-tu découvert ce modèle dans cet état pitoyable, et cela après moins de 10 ans?

    Quels sont les modèles qui en souffrent : s'agit-il de certains numéros particuliers de la collection, ou bien d'exemplaires au hasard de la production?

    Ne peut-on rien faire pour arrêter ce processus de décomposition?

    Cordialement,
    Wilfried

    RépondreSupprimer